Faites-vous ces 5 erreurs dans votre page de vente ?

erreur page de venteC’est frustrant. C’est rageant.

Vous avez travaillé. Vous avez donné le meilleur de vous-même. Ça vous a demandé des heures de travail.

Mais vous l’avez fait ! Bravo !

Vous avez fini d’écrire votre page de vente.

Vous êtes satisfait du travail accompli. Votre entourage vous félicite. Vous êtes tout excité, impatient de présenter votre page à votre audience.

Mais le plaisir n’est que de courte durée…

Vous envoyez un email à votre liste. Et vous attendez. Vous attendez. 1 heure. 2 heures. 5 heures. 24 heures.

Ce que vous craigniez est arrivé.

Pas une vente.

Rien. Zéros. Nada.

C’est la douche froide.

Vous relisez alors votre page de vente pour trouver ce qui cloche.

« Mais pourquoi n’ai-je pas fait de vente ? »
« Pourquoi ma page de vente ne convertit pas ? »
« Pourquoi personne n’achète mon produit ? »
« Qu’ai-je fait de mal ? »

Vous avez l’impression d’avoir raté quelque chose.

La bonne nouvelle ?

Je pense savoir ce qui cloche.

Vous avez commis une (ou plusieurs) de ces 5 erreurs. Ces 5 erreurs nuisent gravement à votre taux de conversion.

Elles anéantissent vos chances de vendre votre produit. Littéralement.

Voulez-vous connaitre ces erreurs ? Vous voulez écrire une page de vente qui convertit ? Lisez la suite.

Erreur n°1 : Vous avez mal identifié votre client cible

Je me trompe ? Vous en êtes bien sûr ?

Revenons tout de même sur ce principe essentiel. Voyez-vous, il est impossible d’écrire une page de vente qui convertit si on ne connait pas parfaitement son client cible.

Et je dis bien, parfaitement !

En effet, si vous voulez vendre votre produit, ou votre formation en ligne à « tout le monde », vous ne vendrez à… personne !

Et c’est normal.

Si en lisant vote page de vente, votre prospect ne se reconnaît pas, s’il n’est pas touché personnellement et émotionnellement par vos propos, il partira… et ne reviendra peut-être jamais.

Pour vendre, vous devez le toucher émotionnellement. Vous devez lui parler de ses objectifs, de ses aspirations, de ses difficultés,… Vous devez lui montrer que vous le comprenez.

Vous devez lui montrer en quoi votre produit l’aidera à atteindre ses objectifs. En quoi votre produit l’aidera à résoudre ses problèmes,…

Mais pour cela, vous devez le connaitre. Vous devez savoir qui est vraiment votre client cible.

Par conséquent,…

Apprenez à connaître votre client cible et améliorez votre page de vente

Pour connaitre votre client cible, aussi appelé persona, posez-vous les questions suivantes :

  • Quelles sont les difficultés de mon client cible ?
  • Quel problème cherche-t-il à résoudre ?
  • Quels sont ses besoins, ses envies, ses rêves ?
  • Quel est son métier ?
  • Quelle est sa tranche d’âge ?
  • Est-ce un homme ou une femme ?
  • Quels sont ses centres d’intérêt ?
  • Quelle est sa journée type ?

Posez-vous ces questions. Répondez-y. Vous pourrez alors adapter votre offre (et votre texte) en fonction.

C’est la première étape pour mettre la Magie des mots au service de votre business.

Passons à l’erreur suivante. Bien plus grave.

Erreur n°2 : Vous vendez votre produit et pas son résultat : L’erreur fatale !

Vous ne voyez pas où est le problème ? Je ne vous en veux pas.

Après tout, si vous avez créé ce produit c’est bien pour le vendre. Vous voulez, et vous devez, gagner votre vie.

Ça semble donc normal d’essayer de vendre votre produit. Et pour cela, vous donnez le meilleur de vous-même.

Vous vous appliquez. Vous présentez toutes ces caractéristiques. Vous montrez comment il fonctionne. Vous présentez le contenu de votre formation. Etc…

Et bien, au risque de vous décevoir, je dois vous dire que pour créer une page de vente qui convertit, c’est une bien belle erreur…

Attention : Tout cela est important. Présenter le contenu de votre formation est une très bonne idée.

Mais vous méritez de connaitre la vérité.

Et la vérité, la voici :

Ce n’est pas en faisant cela que vous vendrez votre produit. Loin de là.

Pourquoi ?

Parce que votre prospect ne veut pas acheter votre produit ! En fait, il s’en fiche comme de l’an 40.  

Impossible ? Laissez-moi vous expliquer.

Votre client cible n’achète pas votre produit pour « acheter votre produit ».

Votre client cible achète votre produit pour obtenir un résultat spécifique.

C’est ça qui l’intéresse. Voilà ce qu’il veut. Voilà ce que vous devez vendre.

Voilà ce que votre client cible achète :

Un résultat. Le résultat qu’il obtiendra avec votre produit.

Tadammm ! Vous connaissez maintenant l’un des plus grands secrets de la vente, à savoir : vendre le résultat et pas le moyen (produit). Ne me remerciez pas. C’est cadeau.

Plus sérieusement, votre client cible veut des résultats. Seulement des résultats… Il achète donc, un résultat ! Pas votre produit… Aussi excellent soit-il.

Je sais. C’est difficile d’entendre ça. C’est difficile à accepter. Je sais que vous aimez votre produit. Vous avez travaillé dessus pendant des semaines. Vous y avez mis tout votre cœur.

Toutefois, comprenez bien qu’aux yeux de votre client cible, votre produit n’est rien de plus qu’un moyen d’obtenir un résultat.

Par conséquent,…

Montrez à votre client cible les bénéfices et le résultat qu’il obtiendra avec votre produit

C’est normal de parler de votre produit dans votre page de vente. C’est normal de vouloir mettre en avant ses qualités. Et je vous encourage à le faire.

Cependant, insistez sur les avantages qu’obtiendra votre client cible. Montrez-lui les résultats qu’il obtiendra grâce à votre produit.

Montrez-lui en quoi votre produit l’aidera à atteindre ses objectifs. Montrez-lui en quoi votre produit l’aidera à résoudre ses problèmes.

Parlez en terme d’avantages et de bénéfices.

À présent, place à la 3ème erreur. Tellement courante.

Erreur n°3 : Vous avez écrit votre page de vente sans suivre une méthode éprouvée

Dites-moi :

De quoi avez-vous besoin pour faire un délicieux gâteau au chocolat ?

Il vous faut bien sûr les ingrédients. Des œufs, de la farine, du chocolat,…

Mais est-ce suffisant ? Bien sûr que non.

Pour faire votre gâteau, il vous faut certes les ingrédients, mais il vous faut également… une recette. Étape par étape.

Gâteau au chocolat

C’est la même chose en copywriting.

Il vous faut une recette, une méthode étape par étape, pour écrire une page de vente qui convertit.

Utiliser une méthode éprouvée en copywriting, vous permet :

  1. D’augmenter vos chances de vendre votre produit et ;
  2. De structurer plus facilement votre texte.

Alors… Grande question.

« Avez-vous utilisé une méthode éprouvée pour écrire votre page de vente ?

Si la réponse est non, c’est probablement parce que vous ne savez pas comment structurer votre texte.

Dans ce cas, je vous invite à lire l’article « Comment vaincre la peur de la page blanche et écrire facilement un texte de vente performant ». Vous y découvrirez une méthode simple et efficace pour écrire une page de vente qui convertit.

Erreur n°4 : Vous avez rempli votre page de vente de termes techniques incompréhensibles

Lorsque je lis des textes de vente, je remarque une chose :

La grande majorité de ces textes sont difficiles à lire. Ils sont remplis de termes techniques et de jargon incompréhensibles.

Voilà une erreur qui coûte cher. Très cher.

Comprenez bien ceci :

Ce n’est pas parce que vous employez un jargon bien spécifique à votre expertise que vous vendrez mieux votre produit. Loin de là.

Voulez-vous savoir pourquoi ?

Parce que si votre page de vente est compliquée à lire, si votre client cible ne comprend pas votre texte, si vos phrases sont trop longues, si vous utilisé des termes techniques,… Vous perdez inévitablement l’attention de votre lecteur.

Autrement dit, si votre page de vente est difficile à lire, votre prospect ne fera pas le moindre effort pour la lire.

Résultat ?

Il s’en ira et vous aurez raté la vente.

Pour éviter cela, votre texte doit être facile à lire et à comprendre.

Alors svp…

Simplifiez votre page de vente

Voici quelques conseils pour simplifier votre texte et le rendre plus lisible :

  • Faites des phrases courtes.
  • Faites des paragraphes courts (3 à 4 lignes maximum).
  • Laissez du blanc entre les paragraphes. Faites « respirer » votre texte.
  • Écrivez comme vous parlez. Utilisez des mots de la vie de tous les jours. Faites simple.
  • Utilisez des listes à puces si nécessaire.

Résumons

Avant de parler de la 5ème et dernière erreur, je vous propose de faire un bref résumé sur ce que nous venons de voir.

Dans cet article, nous avons vu 4 erreurs que vous commettez peut-être dans votre page de vente  

À savoir :

Erreur n°1 : Écrire votre page de vente sans connaitre votre client cible.

Solution : Apprenez à connaitre votre client cible. Trouvez ses désirs, ses rêves, ses objectifs, ses problèmes,… et adaptez votre page de vente en fonction.

Erreur n°2 : Vendre votre produit.

Solution : Ne vendez pas votre produit sur la perte de poids. Vendez la perte de poids. Ne vendez pas votre produit, vendez le résultat qu’apporte votre produit.

Expliquez à votre client cible ce que votre produit lui apportera concrètement. Parlez en termes de bénéfice.

Erreur n°3 : Écrire votre page de vente sans suivre une méthode éprouvée.

Solution : Trouvez une méthode pour écrire une page de vente efficace et suivez-la étape par étape.

Erreur n°4 : Utiliser des termes techniques.

Solution : Simplifiez votre texte. Rendez-le facile à lire. Utilisez des mots de la vie de tous les jours. Faites des phrases courtes. Écrivez comme si vous parliez à un ami.

Voilà pour ce bref résumé.

À présent, quelle est la 5ème et dernière erreur ?

Suspens…

Roulement de tambours…

Vous la voulez. La voici :

Erreur n°5 : vous n’incitez pas votre lecteur à passer à l’action

Voilà la 5ème et dernière erreur que vous commettez probablement dans votre page de vente : Vous n’incitez pas votre lecteur à passer commande.

À la lecture de cette erreur, vous vous demandez peut-être :

« Pourquoi devrais-je inciter mon lecteur à passer commande ? N’est-ce pas « forcer la vente » ? Ferais-je preuve d’agressivité si je lui dis de passer à l’action ? Et puis, après tout, il peut passer commande tout seul. Je n’ai pas à lui dire ce qu’il doit faire. »

Je peux comprendre votre point de vue. Vous ne voulez pas paraitre agressif. Vous ne voulez pas « forcer la vente ». Vous ne voulez pas que votre lecteur se sente obligé d’acheter.

Vous savez quoi ? C’est tout à votre honneur et je vous félicite pour cela.

Maintenant, si vous voulez vendre votre produit, vous n’avez pas le choix : Vous devez l’inciter à agir. Vous devez l’inciter à passer commande.

En effet, si vous n’incitez pas votre lecteur à agir, il est fort probable qu’il quitte votre page après sa lecture.

Résultat ? Il ne reviendra plus jamais. Vous aurez perdu la vente… et un client.

Incluez des « appels à l’action »

Pour inciter votre client cible à passer commande, vous pouvez utiliser des « appels à l’action » sous la forme de « boutons de commande ».

Ces boutons sont des phrases sur lesquels votre lecteur va cliquer pour commander votre produit.

Ces phrases, ou « liens cliquables », le dirigent alors vers un bon de commande.

Voici quelques exemples tirés de mon guide pratique « 7 étapes pour écrire une page de vente qui convertit » :

« Oui ! Je veux perdre mes kilos superflus »

« Je veux m’épanouir et réussir.
Je clique ici pour investir en moi »

« Je profite de cette offre dès maintenant »

« Oui ! Je veux écrire une page de vente qui convertit.
Je clique ici pour télécharger le guide pratique »

« Procurez-vous le programme X en cliquant ici »

« Cliquez ici pour investir en vous »

Et maintenant ?

Vous avez fait une ou plusieurs de ces erreurs ?

Ce n’est pas un drame. Oui, vous auriez pu faire mieux. Vous auriez pu faire plus de vente.

Mais c’est rattrapable, je vous assure. Commencez par choisir l’une de vos erreurs et corrigez-la.

Vous savez comment faire. Je vous ai montré la voie.

Faites-le. Retravaillez votre texte et il va se passer quelque chose : Votre page de vente va commencer à vendre. De plus en plus.

Votre taux de conversion va augmenter. Vos efforts seront récompensés et vous atteindrez votre objectif. Vous vivrez de votre activité en ligne.

Alors passez à l’action. Maintenant.

Que la Magie des mots soit avec vous,

Eduardo Beretta
Votre Magicien des mots
Fondateur de Copywriting Profitable

Vous avez apprécié cet article ?

Alors, allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement le guide pratique "7 étapes pour écrire une page de vente qui convertit"

>
luctus mi, in Donec efficitur. elit. sem, Aenean commodo